Les différents symboles égyptiens

Mur de symboles égyptiens

Parmi les civilisations les plus anciennes, celle de l’Égypte fascine par ses connaissances, ses dieux et déesses, ses pharaons, et tous les symboles qui faisaient leur civilisation. Puissante et reconnue, l’Égypte regorgeait de richesses. Nous vous emmenons à la découverte des différents et riches symboles de l’Égypte ancienne.

Les symboles royaux

Il s’agit principalement des différentes couronnes du pharaon, des barbes, des sceptres et de la croix de vie. Le pharaon utilisait plusieurs couronnes, dont les trois plus importantes étaient : la couronne blanche, la couronne rouge et la double couronne (pshent).

Tous les pharaons étaient rasés de près, mais ils se devaient de porter des fausses barbes durant les célébrations. Les deux sceptres du pharaon : flagellum et Heka, rappelaient sa souveraineté terrestre et dans l’au-delà. La croix de vie, Ankh, était la clé de l’éternité, et représentait l’immortalité.

Les symboles protecteurs : le vautour et le cobra

Le vautour est une représentation de la déesse Nékhbet de la Haute-Egypte. Le cobra, appelé Uræus, représente la déesse Ouadjet de la Basse-Egypte. Les deux étaient souvent représentés ensemble. Ce qui signifiait la protection de toute l’Égypte et du Pharaon.

Ils symbolisaient également le pouvoir destructeur que le pharaon avait en sa possession.

Le symbole de la justice : la plume de Maat

La plume de la déesse Maat symbolise la justice, la vérité et l’équilibre. Lors des jugements opérés par Osiris dans l’au-delà, on retrouve la plume sur la balance. Elle se retrouve également sur la coiffe des dieux. À la mort d’un pharaon, cette justice et cet équilibre étaient perdus, jusqu’à ce qu’on couronne un autre pharaon.

Ce qui ramenait l’équilibre, donc la justice de cette déesse Maat.

L’œil d’Horus ou Oudjat

Il symbolise le pouvoir du pharaon, mais aussi la protection, la bonne santé et la guérison. Il était également utilisé pour quantifier le volume, lors de la préparation de remèdes. En plus d’être un Symbole Égyptien de protection, il était un outil de calcul. Il est dit que, pour ressusciter son père, Osiris mort, Horus aurait justement offert son œil.

Ce qui fait que ce symbole représente également le sacrifice.

Les symboles de renaissance : le Lotus, le Papyrus et le Scarabée

On retrouve en Égypte deux types de lotus : le blanc qui s’ouvre le jour, et le bleu qui s’ouvre la nuit. Le bleu était plus apprécié, car son parfum était plus envoûtant. Il représentait la naissance et la beauté.

Le papyrus symbolise la renaissance et était très utilisé dans les temples.

Le scarabée, quant à lui, était signe de fertilité, mais aussi de vie et de renaissance, vu qu’il représentait le dieu soleil.

Le symbole de résurrection : le pilier Djed et le Cartouche

Le pilier Djed est aussi appelé la « colonne vertébrale d’Osiris ». Il permettait de rendre le voyage du défunt stable, jusqu’au monde des morts, qui était gouverné par Osiris. Il représente aussi la force et la stabilité de la voûte céleste, et permettait de conserver la fertilité de l’Égypte.

Le cartouche, encore appelé shenou, servait de protection au nom du Pharaon. Vu qu’il représentait l’univers entier, on y enfermait le nom du Pharaon signe de sa souveraineté et de son autorité.

Il existe d’autres symboles tels que l’ouroboros, qui représentait le soleil et la perpétuité le nœud d’Isis, symbole de vie, et l’Amenta qui représentait le royaume des morts.

Création et fabrication de bague de fiançailles personnalisée
Comment vendre son or au meilleur prix ?