Quelles sont les 10 pierres précieuses les plus rares ?

Il est impossible de déterminer un prix par simple impression ou pire au regard. La valeur d’un objet dépend d’un grand paramètre. Pour une pierre précieuse, une grande beauté ne suffit pas pour imposer un prix phénoménal.

Qui ne souhaiterait pas posséder une pierre précieuse ? Ces pierres de grande valeur sont languies de tous. Mais pourquoi sont-elles si précieuses ? D’un point de vu superficiel, leur beauté les rend remarquables. Les pierres précieuses sont justement précieuses car elles sont inaltérables. Aucun produit chimique ni frottement ne peut les détériorer. Il existe un moyen pour mesurer cela par l’échelle de Mohs. Leur rareté les rend insolites et chères.

Il existe aussi aujourd’hui une thérapie médicale à travers des pierres précieuses.

Pourquoi chercher à acheter des médicaments, si porter des bijoux peuvent nous guérir de nos maux. A prix abordable, si porter de l’améthyste peut nous aider à lutter contre les maux de tête, pourquoi s’enivrer avec des antalgiques, ou encore de porter du quartz rose pour éviter de prendre des calmants. Chaque pierre doit avoir une forme précise pour aboutir à cela. Que cela soit en pendule ou en sphère. Tout en se réjouissant de leur beauté, l faudrait également profiter de leur belle propriété naturelle.

Et pour monter d’un niveau, il existe également des “pierres précieuses rares”. Le fait d’obtenir une pierre précieuse serait déjà pur miracle, donc d’en posséder une des plus rares. Si vous cherchez la pierre précieuse qui peut être associée à votre personne, jetez un coup d’œil sur le site de la société FRANCE MINÉRAUX et découvrez le large choix des pierres disponibles.

Les 10 pierres précieuses les plus rares

En tète de liste, il y aura ce minéral de couleur bleu-vert, originaire de Madagascar qui porte le nom de grandidiérite. La découverte de cette pierre précieuse rare a été faite en 1902 par Alfred Lacroix.

Ensuite, la plainite, une pierre pléchroïque, qui s’explique du fait qu’elle montre différentes couleurs dans tous les angles.

Après, la bénitoïte, d’une couleur bleu blanche qui vire dans une belle transparence.

Puis, le béryl rouge, une pierre de la famille des émeraudes.

Après cela, une pierre trouvée par Richard Taaf, d’où son nom taafféite. Cette pierre taafféite est une seule gemme, déjà taillée dans une bijouterie de Dublin.

En sixième place, la poudrettéite avec une couleur rose naturelle.

En septième place, la jérémévite, une pierre incolore aux reflets bleu ciel.

Celle qui tient la huitème place, portant le nom de Musgravite, ressemble à la taafféite sur le point de vu chimique et aspect.

En neuvième place, la sérendibite de couleur noire.

Et enfin, l’hibonite découvert à Madagascar de couleur dorée.

Comment reconnaître les vraies pierres des fausses pierres ?
La lithothérapie est-elle une science ?